Incendie à la SLN : et un de plus !

Un mois et demi après sa remise en service, la serpentine de la SLN à Kouaoua a de nouveau été incendiée. Chargée d’acheminer le minerai de la montagne jusqu’au bord de mer, elle n’a cessé d’être incendiée depuis 2017 : juste une vingtaine de fois…

Dimanche 24 mai à 3H30, la serpentine de l’usine de nickel la SLN a pris feu à Kouaoua. Plus de 250 mètres de tapis roulant sont partis en fumée. L’endroit est difficile d’accès et le convoyeur brûle vite. Si aucun blessé n’est à déplorer, les dégâts matériels sont importants. Ce nouvel incident menace les 300 emplois directs et indirects sur la commune.

C’est à la mi-mars que la serpentine avait pu reprendre du service après un précédent sinistre. Les incendies sont sans doute volontaires. Ils ont donné lieu à plusieurs interpellations et condamnations mais aussi à de longues interruptions de l’activité minière.

Sources : texte et photo DR, Les Nouvelles-Caledoniennes

La serpentine, à Kouaoua a de nouveau été incendiée

Dans la nuit du 22 au 23 juillet , la serpentine du centre de la SLN a de nouveau été incendiée. Cela fait plusieurs fois que ce tapis roulant situé à Kouaoua est victime d’incendies criminels.

Depuis le 15 avril 2018, c’est la septième fois que la serpentine, ce fameux tapis roulant,  est victime d’incendies volontaires, donc criminels. Car dans la nuit de dimanche à lundi, elle a de nouveau été incendiée, vers trois heures et demie du matin.

L’ampleur des dégats du dernier incendie criminel sur la serpentine, n’est pas connue encore. Mais tout dernièrement, une estimation du coût des restaurations et des dommages s’élévait à 150 millions de francs !

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie, et les techniciens spécialistes et experts sont sur place.

Le 19 juin,  l’auteur de l’incendie qui avait eu lieu dix jours plus tôt  avait avoué son acte devant le tribunal correctionnel  en disant que selon lui,  » c’était parce que  » les promesses  faites par la SLN n’ont pas été respectées ».

Il reste à espérer que la serpentine pourra rapidement être rénovée, que le coût des travaux n’augmentera pas, et qu’il n’y aura pas d’autres incendies.