Les pompiers du Mont-Dore caillassés à Saint-Louis

Des pompiers du Mont-Dore ont été victimes d’une agression en pleine nuit par plusieurs individus, sur la Route Provinciale 1 (RP1).

Dans la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 mai, un peu après minuit, alors que les pompiers du Mont-Dore partaient pour intervenir sur un feu de véhicule à Saint-Michel, leur camion a été violemment pris à partie par plusieurs individus sur le bord de la RP1, à hauteur du pont de La Thy, à proximité de Saint-Louis.

Les pompiers ont essuyé plusieurs caillassages et un individu s’en est même pris au pare-brise du camion de pompier à l’aide d’une barre ou d’un bout de bois. L’une des vitres latérales a également été brisée alors qu’une pompier se trouvait juste à côté.

Les pompiers ont dû être escortés par les gendarmes sur le retour après avoir réussi à éteindre l’incendie du véhicule à Saint-Michel.

Face à cet « énième épisode », les pompiers du Mont-Dore expriment leur profond « ras-le-bol » et appellent les institutions, notamment coutumières, « à prendre cette affaire au sérieux ».

Le Rendez-vous des petits entrepreneurs 2022 : c’est reparti !

La deuxième édition des « Petits entrepreneurs » va avoir lieu le dimanche 15 mai prochain. S.A.N (Sauvez les Animaux et la Nature ) sera présent pour tenir un stand comme en 2020 (cf. article « Les collégiens de Tuband au Rendez-vous des « Petits entrepreneurs »« ).

Cette édition aurait dû se dérouler l’année dernière, mais en raison de la crise sanitaire et du confinement, elle avait été annulée pour être reportée à cette année sur plusieurs lieux de Nouvelle-Calédonie : Nouméa (marché de port Moselle), Koné (salle au Pitiri), Paita (Halle de l’arène du sud), Bourail (Halle des sports), Poindimié (salle de la mairie), Lifou (Faré de la Province des Îles Loyauté).

S.A.N est une association cent pour cent féminine, créée par plusieurs collégiennes : il s’agit des élèves du Collège de Tuband : Juliette 1, Ewena, Maïwenn et leurs amies Juliette 2 et Chiara, qui elles ne sont pas du même collège. « Nous vendrons des cake-vaisselle, des bee-wraps, des bandeaux et des chouchous pour cheveux, des lingettes démaquillantes, des sacs en vrac, et des bracelets SPANC », annonce fièrement Maïwenn. « Notez bien que nous serons présentes le dimanche 15 mai pour vendre nos produits sur le marché de Port Moselle à Nouméa », précise Juliette 1.

Faits divers : Un accident de parachute a tué une femme de 48 ans

Le drame s’est déroulé dans le ciel de Bourail, samedi 6 mars dernier sur le magnifique spot de Poé, très apprécié des familles calédoniennes.

 ©Coralie Cochin / NC la 1ère

En fin d’après-midi, une femme de 48 ans qui faisait un saut en parachute s’est écrasée dans l’eau, à une centaine de mètres de la fameuse plage de Poé.

L’accident, dont les circonstances sont encore floues, s’est déroulé sous les yeux de nombreux témoins.

D’après les premières informations, plusieurs personnes se sont aussitôt dirigées vers la victime pour la secourir. Ils ont effectué un massage cardiaque.

Quelques minutes plus tard, ce sont les secours qui ont pris en charge la parachutiste.

Malheureusement, la quadragénaire n’a pas survécu. Elle est décédée. Cette calédonienne d’origine japonaise avait déjà effectué des sauts, plus tôt ce samedi. Celui-là était son troisième, à quatre mille mètres d’altitude. Comptabilisant plus de 1 500 sauts, elle était très expérimentée.

Une enquête a été confiée à la gendarmerie pour déterminer l’origine de cet accident.

Espagne : un homme a été retrouvé mort… dans un lieu insolite!

Le 29 mai, en Espagne, le corps d’un homme a été retrouvé dans une statue de papier mâché représentant un stégosaure, énorme animal datant de la préhistoire.

L’homme n’a vraisemblablement pas été victime d’un retour à la vie des dinosaures comme dans Jurassic Park car la statue du stégosaure était en papier mâché. La macabre découverte a été faite à Santa Coloma, en Espagne, par un père et son fils qui ont réalisé que quelque chose se trouvait à l’intérieur du dinosaure et ont prévenu les secours. Arrivés sur place, les policiers ont dû faire appel aux pompiers pour retirer le corps coincé dans la jambe de la bête. Il a été identifié comme étant un homme âgé de 39 ans. Un porte-parole de la police régionale a précisé qu’une autopsie devrait définir combien de temps la victime est ainsi restée coincée, mais « il semblerait que cela fasse environ deux jours », a-t-il déclaré.

source: le monde.fr

La victime avait accidentellement laissé tomber son téléphone dans le corps de la sculpture en la regardant de plus près. Voulant le récupérer, l’homme s’est laissé glisser à l’intérieur du dinosaure, la tête la première. Malheureusement pour lui, il n’a pas réussi à sortir du stégosaure et est resté coincé au niveau de la jambe de l’animal préhistorique.

Quelle triste fin…

Encore une attaque sanglante de requin-tigre au large de Nouville

Un homme sans vie a été retrouvé le 24 avril dernier sur une planche de paddle au large de Nouville.

Le procureur Yves Dupas a confirmé la thèse de l’attaque d’un requin. Des traces de morsures ont été décelées au niveau du genou, l’artère fémorale a été sectionnée, et on suppose qu’il s’est vidé de son sang. D’après les experts, il aurait été attaqué par un requin-tigre de plus de quatre mètres.

C’est un plaisancier qui a trouvé l’homme (un vétérinaire bien connu de l’aquarium des Lagons), mort, sur sa planche. Il a immédiatement alerté les secours en mer, samedi en fin de journée… Mais c’était malheureusement déjà trop tard.

La justice a par ailleurs ouvert deux enquêtes pour la disparition toujours à Nouméa, d’un nageur et d’ un plaisancier qui ont disparu quelques semaines avant dans des conditions mystérieuses. On redoute encore encore une attaque de requin…

De plus, en mars, la Province Sud a procédé à l’abattage de 24 squales (requins-tigres et bouledogues), une pêche ciblée et préventive pour réguler une population anormale de ces requins sur les côtes de Nouméa. Cela a suscité la colère des associations écologiques.

« Je comprends qu’on élimine un individu auteur d’une attaque. Mais pourquoi en tuer vingt alors qu’on ne connaît même pas la taille de la population ? Plein d’autres aspects du problème doivent être gérés avant l’abattage », a déclaré Hubert Géraux, responsable du WWF (Fonds mondial pour la nature).

En espérant que les attaques cesseront un jour…

stand up paddle — Wiktionnaire
fr.wiktionary.org

Drame de l’îlot maître : traumatisme et réactions

Le corps du nageur a été autopsié : l’expertise médico-légale a conclu à un « décès consécutif à une morsure de requin ayant sectionné intégralement l’artère fémorale droite de la victime, sans fracture osseuse ».

Un expert a par ailleurs estimé que la morsure était « compatible avec l’agression d’un requin-tigre d’une taille de quatre mètres, présentant une mâchoire de 36 centimètres, en forme d’encoches ».

La mairie de Nouméa a donc interdit toutes activités nautiques pendant deux jours suite à l’attaque.

Des squales ont été observés dans la zone et doivent être abattus. La Province Sud va par ailleurs étudier la possibilité, dans le cadre de la modification prochaine du Code de l’environnement, que certaines espèces de requins, « qui, objectivement, ne sont pas menacées » soient retirées de la liste des espèces protégées.

Les opérations de marquage réalisées depuis 18 mois montrent bien que certains requins font le tour des baies et se sédentarisent », argumente le secrétaire général de l’institution, Nicolas Pannier. Les animaux doivent logiquement trouver de quoi se nourrir. « Ce que l’on ignore encore, c’est pourquoi certains se sédentarisent et pas d’autres », poursuit-il.

Ce sujet est très clivant et fait réagir les associations environnementales. Protection de l’humain ou protection de l’animal ?

Attaque de requin à l’îlot maître

Un nageur est décédé le 28 février à l’îlot maître, un lieu très fréquenté par les Nouméens suite à une attaque de requin.

L’autopsie pratiquée sur la victime a révélé que l’agresseur serait un requin tigre de quatre mètres. Le nageur présentait une morsure au niveau de la jambe et serait mort des suites d »un arrêt cardiaque. Après ce drame, la baignade a été interdite pendant deux jours.

Après l'attaque de requin à l'îlot Maître, drapeau baignade interdite
https://la1ere.francetvinfo.fr/image/bg7mfFLASyzj2bczvYqS2VBztSw/930×698//filters:format(webp)/outremer/2021/02/28/603b1c69f3663_attque_requin_baignade_interdite_ilot_maitre_1_dignoire-1600832.jpg

Par la suite, deux requins auraient été repérés autour de l’îlot maître. La Province sud prévoyaient de les prélever à court terme.

Vives tensions sur l’île de Maré : 120 expulsés

Les quelques 120 personnes expulsées de Maré (îles Loyauté) à la suite du conflit qui secoue l’ile depuis le début du mois de novembre, notamment à la tribu de Roh, sont arrivées à Nouméa encore traumatisées par les violences qu’elles ont subies ou dont elles ont été témoins.

Des exactions ont été commises à Roh, dans le district de Guahma, au Nord de Maré. Les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux montrent ainsi une maison brûlée et des jets de projectile échangés. Ces faits sont survenus dans un contexte de divisions, au sein de la tribu, suite à l’installation d’un étudiant pasteur dans la paroisse de Roh (au nord de l’île). Il n’aurait pas suivi les directives de l’EPKNC, l’Eglise protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie. S’en sont suivies des actes d’une rare violence. Heureusement, il n’y a pas eu de morts, mais plus de 120 personnes ont été expulsées et ont dû tout abandonner sur place.

https://la1ere.francetvinfo.fr/image/5lKg07YgQniOl0rvfAZAGCD05Kc/930x620/outremer/2020/11/03/5fa104e2e9ee7_point_situation_a_mare_frame_13-1511704.jpg
https://la1ere.francetvinfo.fr/image/5lKg07YgQniOl0rvfAZAGCD05Kc/930×620/outremer/2

«Des tensions sont apparues […] suite à la désignation d’un pasteur. […] [elles] se sont traduites par des troubles à l’ordre public qui ont occasionné des atteintes aux biens (dégradations, destructions et incendies) et une personne a été légèrement blessée», décrit le haut-commissariat dans un communiqué.

Publié le 17 novembre 2020 sur le site de NC 1ère

«Le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie a demandé au commandant de la gendarmerie nationale le déploiement de moyens importants pour préserver la sécurité des biens et des personnes», décrit le communiqué de l’État. Par ailleurs, des enquêteurs de la brigade de recherches de Nouméa sont d’ores et déjà sur les lieux pour diligenter des procédures judiciaires».

Le grand chef du district de Guahma, fils et successeur du très respecté Nidoïsh Naisseline, ne s’est pour l’heure pas officiellement exprimé.

Quoi qu’il en soit, on peut aussi s’interroger sur le lien avec les résultats sur l’île du référendum d’autodétermination qui s’est tenu au mois d’octobre dernier, et de l’impact possible sur la tenue du potentiel « 3ème référendum » en 2022, qui ne ne fait pas l’unanimité.

Réouverture des bassins au CNC

Le 7 septembre, un mois après l’incendie qui a ravagé le faré du CNC (cercle des nageurs calédoniens), la structure a de nouveau ouvert ses portes

Il restait malgré tout une étape importante : combler l’espace laissé vacant par l’ancien faré. Pour cela le CNC a fait appel à la bonne volonté des adhérents du club pour participer bénévolement à la remise en état du site : pose de gazon synthétique, édification de deux barrières en palettes, un peu de peinture, montage de tivolis…

https://www.lnc.nc/breve/le-cnc-annonce-la-reouverture-des-piscines-pour-le-7-septembre

 

Mission Mars

La NASA a l’ambition d’envoyer des hommes sur Mars en 2033.

Depuis de nombreuses années de nombreux appareil spatiaux ont été envoyés dans l’espace. Depuis le premier homme sur la Lune, pas de très grands exploits depuis.

L’administration de la NASA est très optimiste. Elle parle d’envoyer des hommes fouler le sol martien d’ici 2033. Malgré tous les remarques pessimiste, la NASA veut que la mission se passe en 2033 car tous les quinze ans, » il y a une bonne fenêtre de tir« , ce qui signifie que toutes les conditions sont réunies pour envoyer une fusée sur Mars. La NASA envisage plusieurs scénarios (même si certains ne sont pas très réalistes : Rediriger un astéroïde entre la Lune et la Terre pour l’étudier ; ou encore retourner sur la Lune .

La conquête de l’espace fait toujours rêver…

La Nasa veut envoyer des Hommes sur Mars via la Lune dès 2033. En 1993, l'Homme réfléchissait déjà à des habitats martiens. © Nasa
Futuria-sciences