Caledoclean : entretien avec le président de cette association

Un équipe de journalistes en herbe (Ewena Coullaut, Juliette Le Borgne, Maïwenn Danes) de C DANS L’ACTUBAND s’est rendue Samedi 23 avril à la fête de la forêt du Ouen-Toro pour interviewer Thibaut Bizien membre incontournable de Caledoclean.

Journalistes : Pouvez-vous nous présenter Caledoclean ? Thibaut : C’est une association qui a pour but d’organiser ou de soutenir toutes les actions liées à l’écologie.

Journalistes : Quelles sont vos principales actions ? Thibaut : Nous avons quatre actions principales. La première est le ramassage de déchets sur des plages, mangroves, des squats ou dans les tribus. La deuxième est la plantation d’espèces végétales pour reboiser les espaces forestiers dégradés. Nous avons commencé à planter des arbres en 2017 avec l’association Mokamana. La troisième action est la collecte de bouchons en plastique et l’argent du recyclage de ces bouchons servira à soutenir le handicap. La dernière actions est la sensibilisation à la protection de l’environnement lors d’interventions dans des collèges et lycées et à l’occasion de certains événements, comme la fête de la forêt du Ouen-Toro.

Journalistes : Depuis quand existe votre association ? Thibaut : Elle a été créée en 2012, car mes amis et moi-même trouvions que plus les années passaient, plus notre île était envahie par les déchets, c’est pourquoi nous avons commencé à les ramasser. Caledoclean fêtera bientôt ses 10 ans !

Journalistes : Combien de tonnes de déchets avez-vous ramasser en 10 ans ? Thibaut : En 10 ans, nous avons ramassé 750 tonnes de déchets en Nouvelle-Calédonie, et 550 tonnes de ses déchets ont été triées puis recyclées.

Journalistes : Combien d’arbres avez vous planté en 10 ans ? Et aujourd’hui ? Thibaut : En 10 ans, nous avons planté 80.000 arbres et aujourd’hui, à l’occasion de la fête de la forêt du Ouen-Toro, nous avons planté 1000 arbres.

Journalistes : Qui est l’équipe de Caledoclean ? Thibaut : Il y a déjà un conseil d’administration composé de cinq personnes, puis cinq salariés et à peu près 3.000 bénévoles par an, parmi lesquels une vingtaine de fidèles qui sont toujours présents.

Journalistes : Quelles sont vos différents sites de plantations ? Thibaut : Tous nos sites de plantations sont sur la grande terre, car les forêts des iles Loyauté sont presque vierges. Nous choisissons des endroits susceptibles d’être préservés des incendies, des cerfs et de l’exploitation minière. Exemples de lieu de plantations : Nouméa, Bourail, Mont-dore…

Journalistes : Où et quand pourrons-nous vous retrouver la prochaine fois ? Thibaut : Nous organisons des actions tous les week-ends et le 14 mai, il y aura les 10 ans de Caledoclean à l’ancienne F.O.L. Pour l’occasion, 2.000 arbres seront plantés, et il y aura différents ateliers, de sculpture, de tressage de nattes, de fabrication de produits maisons avec Mokamana, un spectacle de hip-hop et la diffusion du film Wall-e. Pour être tenu informé des actions, vous pouvez nous suivre sur le Facebook et la page internet de Caledoclean : https://caledoclean.nc/.

Image 1 : Lieu de plantations Image 2 : Interview de Thibaut par Ewena, Juliette et Maïwenn

Journalistes : Merci beaucoup de nous avoir accordé un peu de votre temps et à très bientôt avec plaisir.

Une réflexion au sujet de « Caledoclean : entretien avec le président de cette association »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s