Preuve de l’empoisonnement de l’opposant russe Navalny

L’Allemagne a confirmé l’utilisation d’un agent neurotoxique, le Novitchok, sur Alexeï Navalny, le principal opposant de Vladimir Poutine. Il avait fait un malaise à bord d’un avion entre la Sibérie et Moscou, après avoir bu une tasse de thé à l’aéroport.

Un laboratoire militaire allemand a conclu le 3 septembre à son empoisonnement par une substance de type Novitchok, conçue à des fins militaires à l’époque soviétique, ce que Moscou réfute. Des laboratoires français et suédois ont confirmé les conclusions allemandes.

Aujourd’hui, la santé d’Alexeï Navalny s’améliore mais le mystère demeure sur les circonstances exactes de son empoisonnement. Tombé dans le coma le 20 août, il est hospitalisé depuis à Berlin, et il peut de nouveau respirer sans assistance. « Le chemin de la guérison est clair, mais il est long » a-t-il écrit sur son compte Instagram le 19 septembre (source : article d’Antoine Izambard dans « Challenges », publié le 21.09.2020).

Photo d’Alexeï Navalny dans son hôpital de Berlin postée le 19 septembre 2020 sur son compte Instagram.

Une réflexion au sujet de « Preuve de l’empoisonnement de l’opposant russe Navalny »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s