Et de 100

Depuis le début de l’année, le cap des 100 meurtres de femmes a été franchi

Le gouvernement a exprimé sa volonté d’accélérer les réponses judiciaires. Ces mesures et cette communication tentent surtout “de faire changer les mentalités, de provoquer une prise de conscience au début de la chaîne pénale”, continue Dominique Verdeilhan, journaliste et chroniqueur judiciaire français, rédacteur en chef adjoint chargé de la chronique judiciaire sur France 2.

Meilleur accueil dans les commissariats, dans les gendarmeries et les hôpitaux, création de chambres d’urgence dans les tribunaux… “Ces mesures étaient nécessaires, à l’image de ce qui a été mis en place en Espagne”.

Entre dépit et déception, les associations féministes considèrent ces mesures annoncées dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, franchement insuffisantes. C’est le cas du collectif #NousToutes qui estime primordial d’agir plus vite. Et plus fort.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s