Iran : le risque nucléaire

En 2015, un accord international sur le nucléaire iranien était signé

Mais il y a un an, les Etats-Unis se retiraient de l’accord conclu à Vienne en 2015, et qui avait permis la levée d’une partie des sanctions contre Téhéran en échange de l’engagement iranien de ne pas se doter de l’arme nucléaire.

Par ailleurs, Washington a encore poursuivi l’escalade en inscrivant, début avril 2019, les gardiens de la révolution – principale force militaire du pays – sur une liste noire d’organisations terroristes.

Le 8 mai dernier,  en réponse à ce qu’il considère comme des provocations, le président de l’Iran, Hassan Rohani,  a donc annoncé qu’il cessera d’appliquer certains de ses engagements.

Le président Hasan Rouhani visitant la centrale nucléaire de Busher, en janvier 2015. Mohammad Berno. ©AP

source : L’Écho (mai 2019)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s