Maré sous le choc du séisme

A Maré, malgré la levée d’alerte tsunami suite aux fortes répliques de lundi 20 novembre, certains habitants du littoral hésite à regagner leur domicile.

En effet, la terre a de nouveau tremblé, ce lundi matin là vers 9h44, en Nouvelle-Calédonie. L’épicentre de ce séisme se situe à 140 km au Nord-Est de Maré. Le United states geological survey, institut d’études géologiques des États-Unis, lui attribue une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter.

De nombreux calédoniens inquiets témoignent de la secousse qu’ils ont ressenti comme cet habitant de Maré : Josua explique à NC 1ere comment il a été sorti de son profond sommeil par une forte secousse vers 2 heures, suivie d’une autre une heure plus tard. «Depuis, je n’ai pas pu me rendormir, trop effrayant, ces secousses, confie-t-il. Mais ce que j’ai envie de savoir, c’est à quoi elles sont dues, surtout que ma petite famille et moi, on reste près de la mer.»

Le séisme a provoqué sur l’île, un certain nombre de dégâts.
Depuis leur évacuation vers une tribu voisine, Pénélo, les habitants des tribus de Patho et de Kurine hésitent encore à revenir chez eux.
Une centaine de personnes a fait le choix de dormir dans la maison commune de Pénélo, non loin de l’église.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s