Les notes d’été de la fête de la Musique

Un parfum de vacances flottait sur les rues de la ville mardi 22 juin après-midi. De quoi chauffer l’ambiance de la fête de la Musique qui a fait vibrer la place des Cocotiers et bien d’autres endroits, et ce dès 15 heures sur sept scènes différentes.

http://www.noumea.nc

Pour la 28ème année, la ville de Nouméa a fêté toutes les musiques au cœur de la ville, de la place des Cocotiers au musée de la Ville en passant par la bibliothèque Bernheim, l’hôtel de ville, ou encore la médiathèque de Rivière -Salée et la maison de la famille.                      La fête à commencé en douceur au kiosque à musique avec le groupe de kaneka Cassh. A 15h30,  il y  avait déjà une petite centaine de personnes présentes pour profiter de la tranquillité de la fin d’après-midi.

Au même moment sur la grande scène, les premières notes électroniques d’Infiltrason s’échappaient de ses platines. Dimensionnées en fonction des besoins, sept scènes ont été montées sur la place des Cocotiers et dans les rues voisines fermées pour l’occasion.              Les choses se sont ensuite corsées à la tombée de la nuit comme dans les jardins de la bibliothèque Bernheim avec le tremplin « Jeunes groupes ». Pendant que Les Simones et leur rock hypnotisant étaient sur scène, les Havana B répétaient avec des instruments très silencieux.

Autre ambiance dans la salle d’honneur de la mairie. Trois formations se sont produites, en intérieur cette fois, comme celle de Michel Bénébig et ses invités internationaux, Cross Roads, pour une session de jazz intimiste qui a attiré un public de connaisseurs.                       La place des Cocotiers s’est remplie progressivement avec la sortie du travail. A 20 heures, des spectateurs arrivaient encore  pour profiter des deux dernières heures de musique. Une fois le dernier groupe passé, ceux qui avaient envie de poursuivre la fête se sont rendus sur les baies où de nombreuses animations étaient également programmées.

Et puis, il n’y avait pas que la musique au programme. Une foule importante s’est réunie sur l’échiquier pour encourager les breakers qui participaient au battle de hip-hop piloté par Street Force. Bref, une soirée culturelle riche et fournie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s