L’EgyptAir crée des mystères

Le jeudi 19 Mai, alors qu’il entrait dans l’espace aérien égyptien, le vol MS804 de la compagnie EgyptAir qui assurait la liaison entre Paris et le Caire a disparu des radars. L’avion contenait dix membres d’équipage et 56 passagers, dont 15 français et 30 égyptiens.

Nabil Sadek, le procureur général d’Égypte a demandé tous les documents (de tous les types) concernant le sort de l’Airbus A320. Il a également demandé aux autorités grecques les transcriptions des conversations entre le pilote et les responsables du contrôle de trafic aérien en Grèce, et veut savoir si le pilote avait envoyé un signal de détresse.

A un moment, certaines personnes pensèrent que l’avion avait explosé car on avait retrouvé des débris au large de l’île grecque de Crète. Cependant, d’après le président du comité grec de sécurité aérienne, ces débris ne sont pas ceux d’un avion. En outre, le ministère des affaires étrangères égyptien a affirmé que c’était bien la carcasse du vol MS804. Le vice-président d’Egyptair est alors revenu sur ses déclarations.

Voici un petit aperçu du trajet de l’avion :

  • 23h09 : le vol MS804 quitte le terminal aéroportuaire parisien et décolle environ 10 minutes plus tard.
  • 1h50 : Tandis que l’avion se trouvait au-dessus de l’île de Kéa, le pilote entre en contact avec un contrôleur aérien grec. D’après ce dernier, le pilote n’a parlé d’aucun problème lors de ce dernier échange.
  • 2h26 : Le vol MS804 s’apprêtant à sortir de l’espace aérien grec, le contrôleur grec tenta de joindre le pilote. Mais ce dernier ne répondit pas. Pourtant, aucune anomalie technique ne fut détectée.
  • 2h29 : l’avion entra dans l’espace aérien égyptien et le pilote ne répondit toujours pas aux appels du contrôleur.
  • 2h37 : l’avion fit deux virages brutaux et une chute de 22 000 pieds.
  • 2h39 : les contacts radars avec l’appareil furent perdus.
  • 3h15 : l’avion, qui aurait dû atterrir à cette heure-là, ne réapparut pas des radars et ne se montra à aucun des aéroports.

L’avion d’Egypt Air faisait la liaison entre Alexandrie et Le Caire. – CC/illustration

Espérons que les boîtes noires nous en apprendront davantage sur cette mystérieuse disparition.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s